Bien plus qu’un relooking…

Par défaut

Sacrée journée que j’ai passée hier en compagnie de François Thibault, conseil en image ! Une journée entière à comprendre les principes, à identifier ce qui convient à ma morphologie – qui a bien changé durant mes 5 années de vie à Maurice, je me suis « épanouie » dirons-nous ! – à choisir mon style, à essayer des vêtements, en choisir certains, à changer aussi de coupe de cheveux et approfondir les bases du maquillage !

Mais au-delà de ce qui peut sembler très rationnel et mental, j’ai doucement réalisé que je reconnectais une partie de moi qui savait, dans le fond, le style qu’elle voulait – cool chic si cela vous intéresse 😉 -, une partie de moi endormie depuis un peu plus de 7 ans en fait, depuis que, du jour au lendemain – en mai 2007-, j’ai découvert que j’avais un grave problème de santé. Ce problème de santé, une tumeur sur l’hypophyse de plus de 2 cm de diamètre, a bouleversé ma vie, je le comprends maintenant, à cause, tout d’abord des médicaments puissants que j’ai du avaler pendant 6 mois et dont j’ai eu quasiment tous les effets secondaires, puis de l’opération chirurgicale rendue obligatoire car les médicaments étaient inopérants – erreur de diagnostic en réalité d’un grand professeur parisien -.

Je suis sortie de là fin mars 2008 le corps en bouillie, épuisée par les traitements puis par l’anesthésie générale. J’ai mis 9 mois à retrouver un semblant d’énergie mais aussi un souffle et une vision nouvelle de la vie : quelques mois après, en mars 2009, je débarquais à Maurice pour 3 mois de bénévolat. J’y suis restée 5 ans et demi ! 5 ans et demi qui m’ont permis d’aller au fond de moi, de me regarder en face, d’oser sentir et assumer la réalité de ce que j’étais, de mon histoire aussi. 5 ans et demi pour, en quelque sorte, laisser tous mes repères et accueillir « autre chose, autrement ».

Ce retour sur Paris, je le sens, est aussi une invitation à choisir de nouveaux repères les miens mais aussi à en retrouver certains que je choisis à nouveau, tout en étant dans l’ouverture et l’accueil de ce qui est là, comme un pont entre ma vie parisienne d’avant 2007 où je faisais des choix, inconsciente, du poids de mon passé ou, tout du moins, incapable de m’en libérer, vraiment, et ma vie mauricienne où j’ai laissé la vie, les gens m’accueillir, m’aimer, me choisir.

Il est temps pour moi de réfléchir à ce que je veux pour moi et dans ma vie, d’accueillir et de choisir en conscience. Et cet exercice de relooking, oui, ce qui me vient c’est bien le mot « exercice » a été un déclencheur bien plus puissant qu’un simple choix de vêtements.

Publicités

2 réflexions sur “Bien plus qu’un relooking…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s