Etre moi parmi les autres

Par défaut

Vendredi, j’ai participé à un groupe de supervision et un des feedbacks qui m’a été donné est revenu me chatouiller les oreilles : « belle inclusion aujourd’hui, tu as été courageuse, belle leçon d’authenticité, continues ».

J’ai été touchée par ce feedback car ce groupe, je ne le connaissais pas. Je connaissais le superviseur mais pas les participants, des coachs, des pairs. Je savais en arrivant que m’intégrer dans ce groupe, existant, était un de mes objectifs pour la journée. Je n’avais pas imaginé comment y arriver. Ce feedback m’a apporté un éclairage direct : je me suis intégrée en étant authentique, en étant moi.

Etre moi, identifier mes besoins, les écouter, choisir comment y répondre en présence et dans le respect de l’autre et des autres est un axe central dans ma vie. Et cela n’a pas été simple car être centrée sur soi, ses besoins et leur satisfaction peut apparaître comme un acte égoïste. Oui, je l’ai entendu et pas qu’une fois. Le jugement que l’on portait sur ma quête – qui impliquait des retours sur moi fréquents et réguliers – m’a fait douter du bien fondé de ce cheminement. Cela ne l’a pas arrêter, je suis une persévérante :-), cela l’a freiné. J’avais besoin de revenir sur moi, dans la solitude, pour écouter, comprendre ce qui se jouait avec l’autre et me, voire nous, mettait en souffrance, pour revenir dans la relation avec un regard et une énergie différents.

Je réalise que, bon an mal an, je suis en train d’inclure ces moments de réflexion dans l’ici et maintenant avec l’autre. Je n’ai plus forcément besoin de me couper spatialement, énergétiquement de l’autre et des autres pour être moi et m’ajuster quand c’est nécessaire.

Je réalise aussi qu’être moi donne la permission à d’autres de l’être aussi. C’est le deuxième effet, pour le moins inattendu et que déjà, à Maurice, mes clients m’avaient partagé. Ce deuxième effet, je dois avouer qu’il nourrit aussi mon courage à être moi car il fait sens pour d’autres. Et si ce que je partage aujourd’hui peut faire écho ne serait-ce que pour une seule personne quelque part, je me dis que ce que je fais est utile et cela me réchauffe le cœur car je pense que là est bien mon intention, être moi et utile durant mon passage sur cette terre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s